Editorial
mercredi décembre 12, 2018
Register

 

Une vidéo circule depuis hier, mercredi 19 septembre 2018, sur les réseaux sociaux congolais. Une valise contenant de l'argent liquide (en dollar) est ouverte. Une personne palpant les liasses neuves de cet argent semble en expliquer la provenance. Elle cite le nom de ''Kabila'' en montrant une pièce d'identité.


Pour rappel, le journal Belge Le Vif, numéro 33 du 16.08.2018, a consacré quelques pages à la réponse à la question de savoir ''comment Kabila prépare l'après-Kabila''. En feuilletant ces pages, on tombe sur un article traitant de ''la fortune de Kabila''. Il est intitulé ''La fortune de Kabila menacée ?''. Voici son chapeau : ''Les flux financiers vers Dubaï sont mieux surveillés. Des hommes d'affaires liés au régime ont été épinglés par Washington et Londres. De quoi inquiéter le clan du président, qui a amassé une immense fortune ?''
La vidéo circulant sur les réseaux sociaux pourrait être la preuve que ''les flux financiers vers Dubaï sont mieux surveillés''. Elle ne devrait pas être prise à la légère. Au contraire, elle devrait être archivée pour la suite des événements. Elle pourrait enrichir ''la mémoire'' des éveillé(es) congolais(es). Ils (elles) savent que ''le réseau d'élite de prédation'' dont parle le rapport onusien Kassem de 2003 opère au Congo-Kinshasa depuis la fausse guerre de libération de l'AFDL.

Babanya Kabudi
Génération Lumumba 1961