Editorial
mercredi décembre 12, 2018
Register

Un système affairiste d'enrichissement illicite d'un réseau de prédation et d'occupation n'organise pas des élections libres. C'est une contradiction à laquelle nous sommes plusieurs à ne plus être sensibles.

Est-ce facile de convertir un système affairiste vicié et vicieux (fondé sur des mensonges systémiques ) en un système politique vertueux capable d'organiser des élections claires, limpides, transparentes, libres et démocratiques ? Il y a plus de dix ans que je réponds négativement à cette question. Seule ''la convergence des luttes'' et '' des résistances solidaires'' le peut, sur le temps. Si elle arrive à convertir une bonne partie de masses populaires au pays et dans la diaspora en une ''masse critique'' capable de résister et de lutter contre ce ''système affairiste'' sur le court, moyen et long terme en accordant une place de choix au débat des idées et à la politique de l'autodéfense.

Seule ''une masse critique'' capable d'actions politiques alternatives pourrait engager le Congo-Kinshasa sur la voie d'un système politique vertueux. Contre vents et marées.

Qui dit ''voie'', dit (entre autres) ''cheminement'', ''errance'', ''horizon humaniste'' dans ''la convergence des luttes''...Il dit aussi possibilités de dévoiement et de corrections itinérantes !

 

Babanya Kabudi

Génération Lumumba 1961